le rostino.png

De 2005 à 2010, la piève de Rostino a été au cœur d’une étude sur l’habitat rural des derniers siècles du Moyen Âge. Cette recherche a dévoilé l’existence d’une soixantaine de hameaux qui sont concentrés entre 500 et 799 m d’altitude. Ce peuplement se caractérise par son occupation pérenne, le maintien du nombre d’habitats et surtout par sa croissance démographique grandissante. L’occupation de la piève de Rostino est ainsi structurée par des habitats principaux autour desquels gravitent des hameaux ou de simples exploitations agricoles. Au fil des siècles, certains habitats vont progressivement péricliter ou se regrouper, mais on verra également apparaître de nouveaux lieux de vie. Parallèlement à ces mutations de peuplement, l’Église respecte cette configuration rurale et évolue; de nombreux édifices de culte annexe alors fleurir dans le paysage servant ainsi de relais aux églises paroissiales.

Le Rostino, formes et dynamiques d'une société paysanne des XIVe et XVe siècles

Le Rostino, formes et dynamiques d'une société paysanne des XIVe et XVe siècles

12,00 €Prix